PORTRAITS

Portrait : Grace, maquilleuse professionnelle

Aujourd’hui, je vous fais découvrir Grace, maquilleuse professionnelle et animatrice du podcast Grace sans tabou. Découvrons un peu plus son métier et sa personnalité.

grâce maquilleuse professionnelle

Bonjour Grace, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Ouiiii! Grâce :  33 ans, chrétienne pour de vrai depuis 6 ans et j’exerce donc le métier de maquilleuse.

Est-ce que le métier de maquilleuse professionnelle est une vocation, un appel ou un métier comme les autres pour toi ?

Je dirais une mélange de tout cela à la fois.

J’aime apprendre mais l’école telle qu’elle est faite aujourd’hui ne convient pas à une personne comme moi. J’ai compris récemment que je ne supporte pas que l’on enferme ma façon de voir les choses.

Le milieu artistique et le maquillage stimulent beaucoup de choses en moi : mon imagination, mon intelligence, mes émotions et ma vision de l’humanité.

La beauté est quelque chose qui me fascine parce qu’il y a un mystère dedans et cette curiosité sans fin de ce sujet en particulier vient de Dieu.

Je sais qu’Il m’a donné la capacité de voir la beauté comme Lui l’a créé, et je suis reconnaissante.

Peux-tu nous parler du jour où tu as rencontré Jésus ?

Oouuuh! Jésus et moi on traîne ensemble depuis ma naissance.

Je viens d’une famille chrétienne, mais j’ai reconnue et confessé que j’ai besoin de Lui 6 ans en arrière pendant une période très très très compliquée.

Est-ce que ta foi t’aide dans ton métier ?

C’est la base ! C’est Lui m’a donné l’envie de ce métier au point que je suis malheureuse de ne pas maquiller parfois.

D’ailleurs, c’est le Saint Esprit qui m’aiguille la plupart du temps sur quoi rajouter ou quoi faire.

Le maquillage est beaucoup critiqué notamment dans le milieu chrétien. Que peux-tu dire sur le sujet ?

Je crois que le milieu chrétien francophone  à un problème de façon générale avec les femmes qui prêtent attention à leur image.

Grace maquilleuse

Le mot maquillage est associé à la falsification, au faite de travestir et de cacher la vérité.

Le maquillage doit être au service de la beauté et pas l’inverse.

Sous couvert de ne pas ressembler à une tentatrice ou une prostituée, on diabolise cet outil qui peut être un véritable plus dans la vie d’une femme.

Il y a des femmes qui vivent très bien sans mais Dieu m’a appelé pour une raison donc les chrétiens vont devoir changer le mindset.

Peux-tu nous raconter comment se passe une journée en tant que maquilleuse ?
  • Une semaine avant: discuter avec le/la cliente pour bien se comprendre sur le tarif et la prestation.
  • Checker les différentes inspirations et déterminer le matériel requis.
  • Deux jours avant : Faire des achats si besoin et vérifier que les instruments soient lavés et désinfectés.
  • Le jour  J : arriver 30 minutes  avant pour être prête quelles que soient les circonstances et se laver les mains.
  • Rester disponible et ouverte aux changements de dernières minutes.
  • Pour les mariées, je limite ma présence à 2h maximum pour le maquillage.
  • Pour les shooting et les tournages tout est possible : je sais quand ça commence jamais quand se termine.
  • Fin de journée: on remercie Dieu pour l’opportunité.
Tu as également lancé UN PODCAST « GRACE SANS TABOU » sur Instagram. Peux-tu nous dire comment est venue l’inspiration ?

J’ai traversé une saison de ma vie durant laquelle je me suis aperçue qu’il y avait tellement de sujets tabous dans le milieu chrétien et parfois même des raisonnement d’origine culturel et non biblique qu’on applique bêtement. Il fallait que j’ai ma propre plateforme pour partager mes questionnements.

Quelles sont les retours que tu as reçus ?

Très bon pour le moment.

Là, je veux passer à YouTube et créer un contenu plus long mais j’ai des choses à mettre en place dans ma vie pour pouvoir faire les choses bien.

En dehors de ton métier, as-tu d’autres activités ?

Ouiiii ! Regarder des documentaires et chanter.

Selon toi, comment est-il possible de vivre en harmonie, esprit, âme et corps ?

Ne pas s’occuper de ce que les gens racontent sur soi.

Un petit mot pour la fin ?

Il ne faut jamais s’excuser d’être pleinement ce que nous sommes. La plupart des gens sont juste paresseux d’apprendre à vous connaître.

What's your reaction?

Excited
0
Happy
2
In Love
3
Not Sure
0
Silly
0
Nicole
Libérée d'une grave maladie cardiaque qui a duré 12 ans, j'ai à coeur d'emmener les femmes à gouter à cette liberté que seule Jésus peut donner. Vivons libres et en harmonie, esprit, âme et corps.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in:PORTRAITS

Next Article:

0 %