ÂMELIFESTYLE

Mon journal de bord (1ère partie)

Hello les harmonyeuses !

Je vous propose aujourd’hui de commencer à me suivre au travers de ce journal de bord, je ne pense pas que ma vie soit plus exceptionnelle que la vôtre mais, au contraire, je pense que l’on peut trouver énormément de similitudes entre nos vies et celles des autres.

Être une femme n’a jamais été facile. A travers les siècles, notre position a évolué certes, mais elle évolue aussi selon nos origines, notre éducation ou encore notre religion.

La pression que nous supportons n’est souvent pas facile, et ça, selon nos différents rôles. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vous donne accès à mes pensées, mes remises en question, mes doutes et mes victoires.

Je suis une femme qui bien souvent se sent dépassée par mes différents rôles :  celui de mère, d’épouse et de personne à part entière. Et après m’être beaucoup mise de côté, je me suis enfin demandée qui j ‘étais.

journal de bord

J’ai ressenti comme un besoin très fort de mettre des mots sur tout, comme si cela me permettrait de m’émanciper du regard des autres ou même de mon propre regard.

Je suis en quête de construction de moi, en quête d’assurance, en quête de confiance, en quête d’affirmation pour devenir la meilleure version de moi-même. Même si je ne pense pas réellement qu’il y ait une meilleure version de soi :  parce que nous sommes des êtres en constante évolution, que nous changeons et que nous nous améliorons sans cesse, enfin pour ceux qui le désirent. 

ÊTRE FEMME ET  ÊTRE CHRÉTIENNE 

Être une femme est déjà si compliqué mais être chrétienne peut l’être aussi. Bien souvent, on s’imagine que lorsque l’on devient chrétienne, notre vie sera un long fleuve tranquille, en ayant Dieu de notre côté tout ira. Je ne veux pas vous faire peur mais ce n’est pas du tout cela !!! 

Je crois que le conflit le plus difficile que j’ai eu, c’est avec moi-même.

Car bien que je sache que je ne suis pas parfaite, je me suis heurtée à une réelle crise identitaire. Là où je pensais qu’il n’y avait rien à en redire, le Seigneur y mettait le doigt, me menant vers la personne qu’Il veut que je sois. Bien sûr, je sais que ce n’est pas fini et j’ai appris à lâcher prise et je continue à apprendre.

journal de bord

Nous naissons avec des traits de caractère qui, bien souvent, sans le savoir, sont là et il y a le caractère que nous nous forgeons au travers de nos expériences, de nos valeurs, de ce que la vie nous apprend. Mais une chose est certaine, c’est qu’il est très difficile de s’en défaire !

C’est l’une des choses qui, en étant chrétienne, m’a énormément chamboulée dans mon for intérieur car pour moi ce caractère est ce qui fait de moi une personne unique. Et il m’a été très difficile de me dire que c’est principalement le point que Dieu veut travailler en chacun d’entre nous. 

Je me disais :” mais Seigneur tu m’as créée telle que je suis, pourquoi tu veux me changer ? Pourquoi dois-je abandonner ce qui fait de moi la personne que je suis ?” 

Et j’en étais arrivée à une telle confrontation que cela remettait en question toute ma vie.La culpabilité est rentrée en jeu et je n’ai cessé de me jeter la pierre me disant : ” Angélina, tu es incapable de faire si ou de faire ça, tu tu es ceci, tu es cela, je ne suis pas assez… “.

Je remettais tout en question : ma capacité à m’occuper de mes enfants, leurs éducations, mon avenir professionnel, tout !!!!!

Je tombais dans une dépression sans m’en rendre compte.

J’ai fini par demander de l’aide à mon église. Cela m’a aidé mais ce n’est que maintenant que j’ai compris qu’il y des traits de caractère avec lesquels nous naissons qui ne nous appartiennent  pas, nous avons dans notre ADN des parts de nos ancêtres, de nos parents de nos grand-parents et sur d’autres générations qui sont en nous. Ce que le Seigneur veut travailler c’est cela. 

Car, en effet, Il nous a fait et choisi, Il sait ce qu’Il a placé en nous mais il y a aussi des choses qu’il n’a pas placé en nous :  cette ADN d’Adam qui est parfois rempli de colère, de jalousie, de haine, de perversion, et bien d’autre. 

Moi je me suis rendue compte que je traînais une colère, et j’avais aussi la critique très facile.

En contrepartie, j’avais au fond de moi une douceur et une très grande empathie pour les gens et Dieu m’a permis de me rendre compte que ce sont des qualités que je w, opposées. Et c’est là que le Seigneur m’a permise vraiment de commencer à effectuer un travail sur moi. Avec son aide, je change, je m’ adoucis, je m’emporte moins vite, et quand je vois une personne, je lui accorde le bénéfice du doute car nous passons tous par des épreuves, des circonstances qui nous font développer et adopter certains types de comportement. 

Nous sommes la résultante des circonstances de la vie, bien sûr, jusqu’à ce que Jésus entre dans nos vies et nous dise que tout ce que nous avons vécu et fait n’a plus d’importance et que c’est désormais notre vie future qui compte. Il nous transforme à condition que nous acceptions de laisser tomber tout ce qui nous y rattache car son seul but est d’utiliser notre vécu pour en faire des forces et nous rendre meilleure. 

Dieu fait en sorte de mettre à la lumière des traits de votre personnalité qui ne reflètent pas la personne qu’Il souhaite que nous devenions. Il a placé en vous son opposé. Cette qualité qui fera de vous cette personne que vous devez devenir. Même si ce n’est qu’une graine car il l’a dit dans sa parole : Il ne nous fait pas passer par une épreuve que nous ne pouvons surmonter.

Nous vivons dans une société où tout est fait à l’envers.

Au lieu de nous valoriser, nous nous déprécions car cette société évalue les hommes à leurs performances. Et c’est là qu’entre en jeu le ” je ne suis pas assez” alors qu’ on ne nous apprend pas à déterminer nos qualités intrinsèques. Ces qualités qui nous valorisent et qui nous serviront durant notre vie, et parce que nous ne sommes pas indulgents envers nous-même, nous ne le sommes pas envers les autres. 

Alors si tu passes par une crise identitaire, c’est parce que Dieu commence par le commencement. Il veut que tu apprennes à t’aimer, à te considérer, Il veut enlever tout ce qu’Il n’a pas placé en toi, Il veut mettre à jour toutes tes qualités. Il met à jour ton manque d’estime, de confiance,  d’amour, pour que tu laisses tomber la jalousie, l’amertume, le manque de pardon, la colère, l’envie et tout ce à quoi tu te rattaches. 

journal de bord

Quand Dieu met le doigt sur quelque chose, c’est parce que nous devons le travailler avec son aide. Mais nous avons une part à faire en évitant les fréquentations qui nous poussent à ce comportement, en surveillant ce que l’on regarde, ce que l’on écoute. Parce que les cinq sens sont ce qui nourrit l’âme, veillons sur notre cœur. Le processus de transformation est long mais la récompense n’en est que plus grande. Car, aujourd’hui, je peux dire que je suis fière de moi et j’aime la personne que je suis et que je tends à devenir celle que Dieu veut que je sois.

Myles Monteros a dit dans l’une de ses prédications que Dieu quand Il crée une chose, Il commence par la fin. Cela veut dire qu’en te créant, Il a déjà vu où il veut t’emmener, ce qu’il veut que tu deviennes !!!! Waw !!!!    Si l’on regarde la beauté de la création qui, elle, est finie alors imagine ton avenir entre les mains de Dieu. 

Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement
Ecclésiaste 7 :8)

Que Dieu vous accompagne dans votre détresse. Assurément, Il finira cette œuvre qu’Il a commencée en vous. 

 

What's your reaction?

Excited
0
Happy
2
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Angelina
Diplômée en conseils en image, j'ai à coeur d'aider les femmes à se sentir belles, fortes et en accord avec leurs ambitions. Je suis aussi passionnée par la décoration.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in:ÂME

Next Article:

0 %