ÂMELIFESTYLE

L’indépendance dans la dépendance (2ème partie)

L’indépendance dans la dépendance. Ceci est la suite de mon précédent article.

« Je ne vais pas me marier ! », c’était mes mots.

Je ne croyais pas au mariage pour ma vie et je voulais être indépendante à tout égard ! Entre mes déceptions amoureuses et évènements douloureux (viol, violences physiques, tromperies, sexualisation…), étaient nés en moi du mépris et un manque d’honneur concernant les hommes.

dépendance

Beaucoup d’entre nous cherchent à être qualifiées d’indépendantes notamment vis-à-vis des hommes.

Honnêtement, je ne suis pas pour l’indépendance prônée par certains réseaux ou mouvements. Ils assimilent l’indépendance de la femme à travers l’idée qu’elle ne doit dépendre de personne. Que ce soit financièrement, physiquement et encore moins émotionnellement.

Leur réalité est souvent éloignée de la liberté et de l’indépendance selon Dieu, le Créateur.

Aujourd’hui, ce que je constate à travers ces idées, cette propagande, c’est : l’endurcissement du cœur de mes sœurs vis-à-vis des hommes, de l’orgueil dans la réussite professionnelle, du mépris pour les relations amoureuses et malgré tout, un cœur qui cri le désir d’être aimée et acceptée.

Néanmoins, j’étais partisane de ces idées ! Heureusement, Dieu n’est pas du genre à nous laisser demeurer dans des pensées mensongères et déformées. Il veut que nous soyons dépendantes de Lui et cela passe par la capacité à connaitre et vivre sa vérité.

Reprenons le verset de référence :

Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu forma une femme à partir de la côte qu’il avait prise à l’homme et il l’amena vers l’homme.

J’aime ce verset car il en révèle beaucoup sur notre « être ».

Au départ, Dieu a pris une côte de l’homme et a formé la femme avec. Imaginez alors, que chaque homme sur cette terre soit dépourvu d’une partie de lui : la côte. Sans cette côte (la femme), l’homme est bancal (hors don du célibat).

Un homme va grandir et évoluer mais arrivera à un moment de sa vie où il devra trouver la personne qui va le compléter et le rendre équilibré.

D’un autre côté, nous avons la femme qui, quant à elle, a été créée à partir de l’homme mais sans aucun déficit. N’est-ce pas merveilleux ?! Nous sommes totalement capables ! Prenez le temps d’apprécier et de le déclarer car la suite vous fera peut-être moins sourire bien que cette vérité produira de bons fruits dans votre vision de vous-même et du mariage.

dépendance

Dieu ne nous a pas rendu capables pour nous rendre orgueilleuses, autoritaires et méprisantes à l’égard des hommes !

Nous avons été créées avec de nombreuses capacités et un besoin d’attachement car la côte (femme) va désirer retrouver sa place (le corps de l’homme). Cette réalité n’a rien de rabaissant, au contraire. Dieu voulait susciter l’attachement entre un homme et une femme.

Ton indépendance naturelle va se décupler lorsque tu vas mesurer la puissance de l’attachement, de la dépendance à l’homme en tant que corps que tu complètes.

 

Celui qui trouve une femme, trouve le bonheur
Proverbes 18 : 22

Aujourd’hui, je suis mariée et voici mon conseil pour toi ma Sœur : Tu n’es pas « sous » ou « sur » l’homme, tu es « avec » lui.

Désire être dépendante de la vision de Dieu pour ta vie : tu es la côte et la couronne de quelqu’un.

dépendance

What's your reaction?

Excited
0
Happy
2
In Love
3
Not Sure
0
Silly
0
Mélissa
Je m’appelle Mélissa et j’ai 25 ans. Je suis mariée et mère d’une petite fille. Je fais actuellement un Master en Ressources Humaines et je suis passionnée de pâtisserie. L’une de mes activités préférées c’est : l’adoration. Pour faire simple, je suis le fruit de la Grâce et de la reconstruction de Dieu.

1 Comment

  1. Amazing and so lovely written ❤️

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in:ÂME

Next Article:

0 %