ALIMENTATIONBIEN-ÊTRECORPSRELATIONSSELFLOVE

Les allergies saisonnières : remèdes naturels

Le printemps est souvent synonyme de bourgeons et fleurs printanières mais aussi, pour beaucoup de personnes, d’allergies saisonnières. Elles se manifestent fin mars et peuvent, dans certains cas, durer jusqu’à l’automne avec un pic en avril-mai.

Les symptômes peuvent être contraignants au quotidien. Voici quelques remèdes pour vous aider à lutter contre les allergies saisonnières de manière plus naturelle. Bien sûr, ceux-ci ne se substituent pas à un avis médical ni aux traitements médicamenteux.

allergies saisonnières

Symptômes

L’allergie au pollen touche principalement les voies respiratoires et se manifeste généralement par un écoulement nasal, des éternuements à répétition, des yeux rouges avec larmoiements et des démangeaisons de la gorge.

Facteurs de risque

Les facteurs favorisant les allergies saisonnières peuvent être d’ordre individuel : gène prédisposant, une alimentation pauvre en fibres, le tabac, …

Les facteurs de risque peuvent être également liés à l’environnement : la culture d’espèces végétales non autochtone (comme l’ambroisie), le réchauffement climatique, la pollution atmosphérique.

Mécanisme d’action

L’allergie au pollen correspond à une sur-réaction du système immunitaire face à l’allergène. Lorsque celui-ci se défend, il y a libération d’une grande quantité d’histamine, un médiateur inflammatoire. D’autres médiateurs sont ensuite sécrétés et amplifient puis prolongent la réaction inflammatoire : les symptômes persistent alors même après exposition sans forcément être contact avec l’allergène.

Comme une importante quantité des molécules inflammatoires se situe au niveau des muqueuses nasales, des yeux, de la peau et des bronches, on assiste ainsi à l’apparition des différents symptômes de la sphère ORL : rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, … .

L’allergie est favorisée à la fois par le terrain de la personne (organisme acidifié et enflammé par le stress, l’alimentation non physiologique, la sédentarité, …), par sa génétique et son environnement.

L’intestin perméable

Notre intestin est un siège important du système immunitaire, ainsi, la qualité de la flore intestinale est en lien direct avec notre capacité immunitaire à faire face à un corps étranger.

Malheureusement, l’alimentation moderne est composée de pesticides, d’additifs, de conservateurs, de sucres ajoutés … et a fini par altérer notre muqueuse intestinale, laissant passer, dans la circulation sanguine, des molécules qui ne sont pas censées passer dans notre sang. C’est sans compter les traitements médicamenteux et l’air atmosphérique pollué que nous respirons chaque jour et qui viennent altérer, déséquilibrer davantage notre flore intestinale.

Réparer cette muqueuse intestinale est donc une notion primordiale pour renforcer le système immunitaire et permettre à notre organisme de mieux se défendre face aux agressions extérieures.

Les carences

De même, combler d’éventuels carences en oligo-éléments (zinc, magnésium, …) peuvent permettre de réduire voire stopper les symptômes de l’allergie saisonnière.

Le stress

Le stress peut provoquer une carence en magnésium et retentir sur les glandes surrénales. Ces glandes surrénales fabriquent, entre autres, une molécule anti-inflammatoire : la cortisone, une hormone qui permet d’atténuer les réactions inflammatoires des manifestations allergiques.

D’autre part, le foie joue un rôle majeur dans les allergies : il élimine l’histamine en excès dans le sang ce qui permet de réguler les manifestations allergiques.

allergies saisonnières

Remèdes naturels

Avant de parler des plantes et compléments alimentaires, il est important de travailler sur l’hygiène de vie. 

La gestion du stress, un environnement plus naturel et une alimentation respectueuse de votre santé feront une différence significative. 

Chouchoutez vos intestins avec des aliments qui ne contiennent pas d’additifs et de conservateurs et qui peuvent altérer votre flore intestinale. Veillez à vérifier la teneur en sucre des produits que vous achetez : le sucre déséquilibre la flore intestinale et se trouve même dans les produits que nous ne soupçonnons pas comme les soupes en boîte par exemple. 

Privilégiez les sucres naturels comme le miel et préférez les gâteaux maisons aux gâteaux industriels.

Évitez les aliments pro-inflammatoires comme les farines blanches et raffinées, les produits laitiers et les aliments qui contiennent du gluten (généralement le blé) et qui altèrent la muqueuse intestinale.

Faites régulièrement des exercices de respiration, prenez des temps de repos et faites des pauses pour ne pas laisser le stress vous submerger. Je vous encourage également à prier, méditer la Parole et louer Dieu : la présence du Père renouvellera votre âme et votre paix en toutes circonstances. 

Micronutrition

Pour combler les carences, pensez à vérifier le dosage des vitamines et des minéraux avec une analyse sanguine.

Parfois, une supplémentation est nécessaire comme :

  • le magnésium et les vitamines du groupe B qui jouent un rôle important dans la prévention du stress
  • la vitamine D qui aide à réguler notre immunité
  • le zinc
  • les oméga-3 qui permettent de favoriser la libération de prostaglandines (molécules anti-inflammatoires)

Phytothérapie

Certaines plantes peuvent aider à  réduire les symptômes de l’allergie saisonnière. Toutefois, vérifiez bien que vous ne présentez pas de contre-indications à leur utilisation et n’hésitez pas à demander l’avis d’un thérapeute.

  • Le Plantain possède une action anti-histaminique et permet de réduire l’intensité et la fréquence de la toux.
  • Selon une étude, l’Astragale s’est révélé efficace dans le cadre de la rhinite allergique.
  • L’ortie a des propriétés qui inhibent la formation de molécules pro-inflammatoires.
  • L’huile de nigelle a un effet anti-inflammatoire qui contribuerait à réduire les symptômes de la rhinite et asthme allergiques.

 

Pensez également aux plantes anti-stress. Comme la mélisse, la valériane ou le millepertuis. Attention le millepertuis peut interagir avec de nombreux médicaments.

Aromathérapie

Les huiles essentielles d’Estragon, Camomille Romaine ou Matricaire possèdent des vertus anti-inflammatoires et antiallergiques intéressantes. Mélangez quelques gouttes de ces deux huiles essentielles dans une huile végétale et massez le haut du dos.

Attention au risque allergique : déposez une goutte de ce mélange au pli du coude et attendez 24 à 48h avant utilisation.

Détox

Ces remèdes sont des solutions intéressantes pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie. Mais un travail en profondeur, au niveau du terrain, aura plus d’efficacité à long terme. Ceci grâce à un travail de nettoyage et drainage des organes. N’oubliez donc pas que le plus important est de travailler toujours à la source du problème. Afin de réellement améliorer votre santé.

Un verset pour vous encourager

 

Jean 14.13-14

“et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.”

allergies saisonnières

Dieu est bon et plein de grâces !

 

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
2
Not Sure
0
Silly
0
Emma fondatrice de Siloé Nature
Fondatrice de Siloé Nature, naturopathe et infirmière. C’est suite à un burn-out et le diagnostic d’une maladie auto-immune que je décide de mettre en place certains principes de naturopathie et de me former. J’ai ainsi pu retrouver ma vitalité et gagné en autonomie vis-à-vis de ma santé. Dieu m’a ainsi fait la grâce de pouvoir arrêter le traitement de la maladie d’Hashimoto, que j’étais censée prendre tous les jours et à vie. Durant cette saison dans la maladie est alors né Siloé Nature dont la mission est d’accompagner, avec bienveillance, les personnes épuisées physiquement et mentalement, à améliorer leur santé et à retrouver leur vitalité, grâce à des techniques douces et naturelles.

1 Comment

  1. Très intéressant ! 🙂

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in:ALIMENTATION

Next Article:

0 %