BIEN-ÊTRECORPSRELATIONSSELFLOVE

La fatigue s’attache à moi, un conseil ?

Notre corps a besoin de repos, c’est ainsi. Selon les saisons, nous sommes particulièrement étirées et la fatigue devient une amie non désirée.

Le quotidien peut devenir pesant et sembler se répéter, sans pour autant que nos forces soient multipliées. Durant plusieurs semaines, je ne parvenais pas à retrouver des forces. Malgré le nombre d’heures durant lesquelles je dormais (ce n’était pas faute de faire des nuits de 8 heures), je me réveillais tout autant fatiguée que la veille. 

Pour rappel, la fatigue est définie comme étant « un état résultant de contraintes physiologiques ou psychologiques aboutissant à une diminution des performances physiques ou cognitives ».

La fatigue ponctuelle est considérée comme normale puisqu’elle résulte de la nécessité de notre corps à renouveler ses forces. Cependant, la fatigue chronique (celle qui perdure malgré nous) peut avoir plusieurs effets désagréables sur le quotidien. Tels que des somnolences, de l’irritabilité, des difficultés de concentration, etc. Pour en savoir un peu plus sur la fatigue et les divers moyens naturels pour la diminuer, je vous conseille l’article «comment lutter naturellement contre la fatigue ? ». 

Pour ma part, je veux partager avec vous ce qui m’a sorti de ma fatigue chronique et qui s’est avéré bien plus profond que ce que je pensais.

Savez-vous ce qu’est l’âme ?

Et bien, elle est votre personnalité, vos émotions, vos sentiments, vos souvenirs et vos aspirations.

Ainsi, c’est elle qui constitue un filtre dans lequel passe toutes les paroles entendues, les expériences vécues, les projets à réaliser, etc.

L’âme est très influente sur notre manière de vivre, nos paroles et nos actions. 

Pourquoi je parle d’elle alors que le sujet est la fatigue ? Tout simplement parce que l’âme conserve des images, des souvenirs que l’on a parfois oubliés. Où dont on ne prête pas attention. Et pourtant ce sont ces mêmes images qui vont nous influencer. 

la fatigue

Durant cette période de fatigue chronique, j’étais très occupée. La vie d’Église, le mariage, les enfants, les activités bénévoles, le travail… Plusieurs choses qui comblaient mon quotidien et pour lesquelles j’étais reconnaissante. Le seul souci était : la fatigue. Je priais le Seigneur de me fortifier, de me donner de l’énergie. Mais j’avais l’impression que ma prière n’avait aucun impact. Jusqu’au jour où, le Saint Esprit m’a conduit à faire cette prière : 

« Je ne conserve pas l’image de la femme fatiguée ! Je refuse de vivre à travers l’image de cette femme épuisée par ses activités ! »

C’est à ce moment-là que j’ai compris ! L’image de la femme que j’avais conservée était celle de ma mère que j’avais quasiment toujours entendu dire : je suis fatiguée ! 

Par conséquent, mon âme avait fini par se nourrir/s’attacher à l’image d’une femme active et dont les activités était synonyme de fatigue. Donc, cette révélation a changé mon quotidien car j’ai appris plusieurs choses : 

  • Mon âme se nourrit d’image 
  • Mon âme m’influence 
  • Connaitre mon âme me permet de mieux prier 

Dieu nous connait et il parle. Je ne suis plus contrainte par la fatigue.

En conclusion, toi, quelles sont les images de ton âme ? 

la fatigue

 

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Mélissa
Je m’appelle Mélissa et j’ai 25 ans. Je suis mariée et mère d’une petite fille. Esclave pendant trop longtemps des effets du viol, des relations toxiques ou encore des violences.. Aujourd'hui je peux affirmer que je suis le fruit de la Grâce et de la reconstruction de Dieu. Le désir de mon cœur se tourne vers les femmes pour leur édification et l'explosion de leur Être.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in:BIEN-ÊTRE

Next Article:

0 %