BIEN-ÊTRECORPSRELATIONSSELFLOVE

Enfin une routine selfcare qui fait la différence

Quand on parle de bien-être, de routine selfcare, de routine soins, on se dit qu’on va vivre un moment purement relaxant, un moment évasif. 

Et si je vous disais que ma routine selfcare n’a rien d’évasif , mais me fait deux fois plus de bien qu’une routine classique ?

C’est lors d’une méditation, dans ma tenue ultra confortable avec mes chaussons favoris, que j’ai compris que je devais redéfinir ma routine selfcare. 

Le terme selfcare est apparu dans les années 50, il contient en effet des racines médicales. À l’époque, il définissait les activités qui permettaient aux patients hospitalisés de conserver une certaine indépendance physique, des simples tâches, qui aidaient à développer l’estime de soi comme l’exercice, la toilette, etc..

Petit à petit, ce terme a connu une évolution dans sa définition, dans sa pratique également.

Avec l’apparition des mouvements activistes comme celui du Black Panther, le selfcare était devenu un mouvement luttant pour la santé mentale, le stress, les traumatismes etc..  

Avec l’apparition de nos réseaux sociaux, l’être humain arrive plus facilement à s’isoler, éviter les connexions humaines (qui elles font tellement de bien à la santé), et malheureusement peut offrir des perspectives malsaines… Tout comme le selfcare.

Aujourd’hui, il est tentant de s’offrir des produits focus selfcare, des voyages parfois luxueux. Il n’y a rien, mais vraiment rien de nocif dans cela, bien au contraire. Mais s’arrêter à ces stratégies uniquement est le noyau du problème… à mon sens.

selfcare

 

Le monde n’a pas besoin d’escapades, mais de changements.

 

Et c’est en lisant la Parole que j’ai compris de quel changement il s’agirait dans ma vie personnelle. J’ai pensé aux multiples versets où Dieu nous exhorte à ne surtout pas se focaliser sur les aspects extérieurs. Ou la fois où il nous dit qu’Il voit au cœur. Ou encore même, quand Il nous encourage à aimer notre prochain comme nous-même.

Et j’ai encore poussé ma réflexion avec des exemples concrets de ma vie personnelle : quand je fais le tour des personnes qui m’ont marquée et particulièrement touchée : je constate que c’est leurs attitudes qui m’ont sensibilisée. 

Leur manière d’affronter les épreuves de la vie, la manière dont ils prennent soin de leurs foyers, d’autres par l’éducation de leurs enfants,  d’autres par la manière de s’exprimer avec intelligence et d’autres par leur état d’esprit. 

Vous me direz.. mais quel est le lien avec le selfcare ? 

Si on décide que le terme selfcare est synonyme du mot beauté, la compréhension sera plus simple. Maintenant que c’est acquis, je passe aux aveux..

À chaque fois que je prenais un moment selfcare pour moi : je me dirigeais vers ce marathon :

  • soins du corps (gommage et compagnie),
  • routine capillaire,
  • un peu de lecture pour que ça puisse faire cosy et instagramable dans ma tête,
  • une bonne assiette de pâtes (plat réconfort),
  • une série Netflix (Les Gilmores Girls en l’occurrence),
  • une infusion
  • et hop au dodo.

selfcare

Et mon bien-être sur le long terme dans tout cela ?

Figurez-vous qu’une fois mon marathon terminé, le lendemain, j’étais encore plus vidée que la veille. Loin de moi de vous inciter à ne plus prendre soin de votre corps (nous sommes quand même le temple de Dieu). Mais s’arrêter à des gommages sans prendre soin de la beauté intérieure est … comment dire… futile et inefficace. 

Vous pourrez, nous pourrons, avoir la plus belle peau du monde, et avoir un cœur amer. L’amertume est, ce que Dieu et les autres font considérer quand ils vous verront.

Sachant qu’en tant que chrétienne, nous avons une mission particulière qui est de toucher les âmes. Et, désolée les filles, ce n’est pas avec des soins beauté que nous pourrons le faire intentionnellement.

 

selfcare

 

Alors en quoi consiste ma nouvelle routine selfcare finalement ? 
  • Tous les jours, j’applique  le renouvellement de  mon esprit afin qu’il soit disposé pour la journée et pour les personnes qui seront sur mon passage. (Ps 51 : 10)
  • Tous les jours,  j’essaie au maximum de  masser mon coeur avec les fruits de l’esprit qui sont l’amour, la joie, la paix , la patience, la bonté, la fidélité.
  • 3 à 4 fois par semaine : je permets à mon corps d’être dans l’action (une promenade, du sport)
  • 1 à 2 fois par semaine : je m’éduque sur une thématique avec laquelle j’ai du mal (exemple : mon rapport avec la nourriture)
  • Tous les jours : je réfléchis à des moyens de servir Dieu
  • 1 fois par mois : je m’en vais en thérapie pour apprendre à ne plus laisser les traumas et les blessures prendre le contrôle, et aussi à apprendre à me défaire des habitudes toxiques envers les autres et envers moi-même
  • 1 à 2 fois par mois, je voudrais  créer des occasions à servir l’autre directement

Donc tu vois ? Peu importe ce que représente la beauté, le selfcare pour toi. Essaie d’aller plus loin dans ta pratique. Et recherche vraiment des choses qui font sens et qui donnent du sens. 

Allez, je te laisse avec un verset spécial selfcare, et je t’embrasse fort.

Lève-toi, brille, car ta lumière arrive et la gloire de l’Eternel se lève sur toi.
Esaïe 60 :1

 

 

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
1
Not Sure
0
Silly
0
Audrey
Femme mariée “entière” je ne sais pas faire autrement. Quand je dis que j’aime l’autre ce n’est pas pour remplir les lignes c’est réellement le cas. On poursuit avec un mot inventé et très assumé : “plantina” car on peut presque obtenir ce qu’on veut de moi avec un repas qui contient des bananes plantains. Je chante, je compose, je cuisine avec amour.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in:BIEN-ÊTRE

Next Article:

0 %